Un peu de poésie avec des origami

Publié le par Tigrou

Toujours pour vous présenter quelques petites choses qui nous viennent d'Asie, c'est en voyant sur Koreus une publicité anglaise pour Orange (très poétique) que j'ai eu envie de vous parler des origami.


Origines


L'origami (折り紙, de oru, plier, et de kami, papier) est le nom japonais de l'art du pliage du papier.

Cet art est originaire de l'Asie, notamment de la Chine et du Japon. En Chine, il est appelé jiezhi, terme qui regroupe les techniques de pliage de papier et de papier découpé, où le découpage prédomine sur le pliage. L'origami japonais a certainement ses origines dans les cérémonies, où le papier ainsi plié permettait de décorer les tables (le plus souvent les cruches de saké).

Le plus ancien usage de l'origami en religion connu à ce jour est le Katashiro, représentation d'une divinité, utilisé pendant les cérémonies Shinto du temple Ise.


Légende de la grue


Une des représentations d'origami les plus célèbres est la grue du Japon : c'est en effet un animal important pour le Japon et une légende dit même que "quiconque plie mille grues de papier verra son voeu exaucé".

La grue d'origami est devenue un symbole de paix en raison de cette légende, et d'une jeune fille japonaise appelée Sadako Sasaki. Sadako fut exposée, enfant, au rayonnement du bombardement atomique d'Hiroshima. Elle devint alors hibakusha, une survivante de la bombe atomique. Ayant entendu la légende, elle décida de plier mille grues pour guérir. Elle mourut de leucémie en 1955, à l’âge de 12 ans, après avoir plié 644 grues. Ses compagnons de classe plièrent le nombre restant et elle fut enterrée avec la guirlande de mille grues.

Depuis, une statue en granit représentant Sadako a été érigée dans le parc de la paix d’Hiroshima : une jeune fille se tenant les mains ouvertes, un vol de grues de papier au bout des doigts. Chaque année, la statue est ornée de milliers de guirlandes de mille grues (Sembatsuru).

Depuis, il est entré dans la tradition de plier mille grues en papier lorsqu'un proche ou bien un ami est gravement malade.


Techniques


L'origami utilise une feuille, en général de forme carrée (mais ce n'est pas toujours le cas), que l'on ne découpe pas en principe.

A partir d'une liste de techniques de base (des plis élémentaires), un "solfège" de pliage répertorie les figures dites de base (base de l'oiseau, base de la bombe à eau, etc.). L'origami peut ensuite représenter un objet, un animal ou une plante, mais aussi des figures géométriques complexes.

Les origami est également un sujet d'études pour les enseignants de mathématiques : la « rigidity » est une discipline des mathématiques, liée à la notion de disinclinaison en géométrie différentielle. Elle a eu des applications techniques : déploiement d'un panneau solaire de satellite replié...


Publié dans Vadrouille

Commenter cet article

Péné 05/12/2007 11:51

Coucou, je suis de retour après une grippe carabinée !Perso, j'adore l'origami et même si je ne suis pas forcément très douée, j'apprends et j'apprends aux enfants !

Tigrou 05/12/2007 19:29

J'espère que tu es bien rétablie.Je suis un petit peu absent sur Internet en ce moment, je privilégie ma vie personnelle (et le travail ne me laisse pas beaucoup de temps en dehors de toute façon ...).

Souvenirs80 01/12/2007 17:46

J'ai jamais été doué avec ça moi.

Tigrou 01/12/2007 19:12

Moi non plus, mais j'aime regarder.

Cali :0002: 01/12/2007 16:20

J'aime beaucoup l'origami, ça me déstresse ! :o))Je propose des modèles en ligne (pas sur ce blog, mais sur l'autre, vi, j'en ai 2 ! ) à réaliser avec des enfants. Je mise sur la multiplicité d'un module unique, simple qui combiné permet de réaliser des formes plus complexes.Bon week-end TigrouBisous :0010:

Tigrou 01/12/2007 19:12

Je n'y ai jamais vraiment touché à l'origami, mais j'aime surtout en voir. Je trouve ça magnifique ce qu'on peut faire rien qu'en pliant des bouts de papier.Bon week-end CaliBisouilles