Erotisme ?

Publié le par Tigrou

Après plus d'une vingtaine d'articles dans la catégorie Sensualité et érotisme, je me suis dit qu'il était peut-être temps que j'explique un peu ma vision personnelle de ce qu'est l'érotisme. (je tiens à préciser qu'il s'agit uniquement de ma sensibilité et que vous pouvez tout à fait ne pas penser comme moi).

Qu'est-ce donc, pour moi, que l'érotisme ?

Selon Wikipédia (voir ici), "L'érotisme (dérivé du nom d'Éros, dieu de l'amour dans la mythologie grecque) englobe tout ce qui est propre à rappeler l'amour physique, ou à émoustiller les sens, c'est-à-dire à exciter sexuellement."

Pour moi, l'érotisme a un lien très fort à l'imaginaire en ce sens qu'il s'agit d'exciter l'imagination par ce qui est caché, et non ce qui est montré. Ainsi, contrairement à l'usage courant qui est fait du terme érotisme, ce dernier n'a rien à voir, à mon sens, avec la pornographie : l'érotisme n'est pas la pornographie soft.

L'érotisme, pour ma petite sensibilité, est très fortement lié à une certaine innocence infantile, à la sensualité et à la tendresse. Pour être précis, imaginez un enfant qui s'émerveille devant les guirlandes de Noël ... ce que je ressens face à une situation érotique, c'est un peu pareil : la seule magie de l'instant me suffit.
Par exemple, deux corps qui se frôlent par inadvertence, le regard d'une femme ou un simple sourire excitent bien plus mon imagination et sont bien plus érotiques que toutes les tenues provocantes (qui n'ont, d'ailleurs, rien d'érotique et sont seulement vulgaires). Je répète quand même qu'il s'agit de ma sensibilité personnelle.

La provocation purement sexuelle n'a pour moi rien d'érotique : elle ne peut entrainer qu'une l'excitation physique (nous sommes et restons une espèce animale). L'érotisme, par contre, touche directement à notre esprit et à notre imagination : je trouve ainsi plus d'érotisme à une seule présence féminine qu'en l'acte sexuel lui-même.

Je ne sais pas si je suis clair dans mes explications (il n'est pas facile d'expliquer sa vision d'une chose aussi complexe), mais j'espère tout de même que vous aurez compris le sens de cette catégorie d'articles.
Sinon, regardez ici,  ou pour appréhender ce que j'entends par érotisme.

J'entends d'ici une question : pourquoi parler d'érotisme dans un blog que je voulais dédié à mon imaginaire.

Tout simplement parce que, comme je l'ai dit, pour moi, érotisme et imaginaire sont liés. Si l'imagination tient une très grande place dans ma vie (je ne saurai vivre sans ça), l'érotisme tient une place toute aussi grande.
J'accorde énormément d'importance à l'érotisme pour les raisons suivantes :

  • L'érotisme, c'est du bonheur à l'état pur. Une journée sans érotisme est un peu comme une journée sans rire : triste et morne. "Il en faut peu pour être heureux", chantait Baloo ...
  • L'érotisme est à la fois un élément et un moteur de mon imagination. C'est un élément, car je ne peux avoir d'imagination où l'érotisme soit totalement absent et mes "travaux" actuels en sont fortement imprégnés (comme, par exemple, ces dessins). Mais c'est aussi un moteur car c'est l'un des contextes qui a l'heureux don de pouvoir décupler le pouvoir de mon imagination et qui m'a offert mes plus belles créations (comme Le Sanctuaire de Morte Lune ou ce poème).

Si vous n'êtes par partis, je voudrais terminer ce petit article un peu en marge en rajoutant que j'ai longtemps hésité à inclure cette catégorie sur ce blog. Car, bien que j'assume de plus en plus ma sensibilité et mes choix, je n'irai pas pour autant le crier à mes collègues ou à ma famille s'ils ne me lancent pas sur le sujet.

Commenter cet article