Robe longue ... très longue

Publié le par Tigrou

Sensualité et érotisme


Hier, j'avais déjà mis en ligne une première photo en N&B (celle de cet article). Dans un style un peu différent, voici une autre photo en noir & blanc, légèrement sépia si l'on regarde bien. En examinant de plus près la photo, je ne suis finalement pas sûr qu'il s'agisse bien d'une robe ou simplement d'un large drapé retenu par les mains.


Sensualité d'une robe longue


Comme j'en ai pris l'habitude sur de précédents articles sur le thème de l'érotisme et de la sensualité, je profite de celui-ci pour mettre un peu de culture. Aujourd'hui, un peu de culture sur la robe.

La robe est un vêtement qui couvre le corps d'une seule pièce allant des épaules aux jambes. Elle s'enfile par la tête grâce à une ouverture dans le dos ou sur le devant. Cependant, j'ai pu remarquer que, quelque que soit le sexe ou l'âge, de nombreuses personnes utilisent couramment, sans distinction, les termes "jupe" et "robe". Il ne s'agit pourtant pas du même vêtement !

Si le terme désigne de nos jours, en Occident, un vêtement presque exclusivement féminin, de nombreuses cultures la considèrent comme un vêtement traditionnel masculin (Extrême-Orient, certains peuples d'Afrique et d'Amérique latine, en Chine jusqu'au début du XXe siècle).

En Europe même, la robe était également portée par les hommes (pendant l'Antiquité, par exemple, ou par les hommes d'église au Moyen-Age), avant la naissance du concept de féminité pendant la Renaissance.

Dès lors, la robe stigmatisera le rôle le rôle de la femme et prend plusieurs formes successives :


  • Fourreau sous l'Empire et la Restauration,
  • Cloche jusqu'en 1850,
  • A crinoline jusqu'en 1870,
  • A tournure jusqu'en 1910.

Et ce n'est qu'après la Première Guerre mondiale que la coupe va se simplifier pour offrir une plus grande liberté de mouvement ou au contraire souligner les formes.

Vers 1920, les robes commencent à laisser entrevoir les chevilles provoquant de nombreux scandales. C'est également à cette époque qu'apparaît la petite robe noire, vêtement court et léger aux lignes simples et de couleur sombre.

Les matières et les coupes sont variables ; elle peut être plus ou moins longue sur les jambes, comporter ou non des manches. La coupe comporte une tunique et une jupe cousus pour ne former qu'une seule pièce.

Commenter cet article

Anonyme 20/08/2008 18:36

Joli et intéressant...On rajoute cette adresse aux liens amis de notre blog.

Tigrou 20/08/2008 19:00


Merci pour ce gentil commentaire.