Aquablue

Publié le par Tigrou

Science-Fiction


J'ai déjà parlé de la bande dessinée Aquablue comme modèle d'inspiration pour l'exotank de cet article, mais je n'avais jamais présenté cette BD tout simplement.

Aquablue est une série de bande dessinée de science-fiction publiée aux éditions Delcourt. Le scénario est de Thierry Cailleteau, et les dessins d'Olivier Vatine (pour les tomes 1 à 4, puis de Ciro Tota (tomes 5 à 9) et de Siro (tomes 10 et 11). La mise en couleur a été faite par différentes personnes en fonction des tomes et des éditions (Thierry Cailleteau, Christophe Araldi, Xavier Basset, Florence Breton, Sandrine Cailleteau, Isabelle Rabarot ou Sandrine Saint-Jore).

Aquablue a été l'objet, pour l'instant, de trois cycles :


  • Premier cycle : isolée, peu peuplée, Aquablue aurait dû rester indéfiniment une planète sans histoire. Mais elle possède en abondance un bien précieux entre tous : l'eau. Et pour exploiter cette source d'énergie, un consortium terrien est prêt à détruire l'écologie de ce monde. Nao, orphelin terrien et unique survivant d'un vaisseau spatial en croisière, y a été recueilli par les autochtones. Il sera peut-être leur salut ...
  • Second cycle "Etoile Blanche" : Nao, en compagnie de Rabah, Carlo et Cybot, part rejoindre la Terre. Mais une panne l'entraine vers une toute autre destination : celle des geôles d'un despote qui a voté une nouvelle loi qui condamne l'existence de tous les robots.
  • Troisième cycle : non lu

Voici les couvertures des cinq tomes du premier cycle.


Aquablue - Tome 1 : Nao  Aquablue - Tome 2 : Planète Bleue  Aquablue - Tome 3 : Le Mégophias

Aquablue - Tome 4 : Corail Noir  Aquablue - Tome 5 : Projet Atalanta


J'ai découvert Aquablue lors du Festival de bande dessinée de Villefranche avec le second cycle. Ciro Tota était également présent et j'ai donc pu faire dédicacer ma première BD (dès que j'aurai un scanner, je mettrai d'ailleurs en ligne quelques unes des dédicaces que j'ai).

Les deux tomes du second cycle m'ont beaucoup plu (je ne les aurai pas achetés sinon ...) et j'ai donc fait l'acquisition des quatre premiers tomes du premier cycle (les seuls qui étaient alors sortis).

Je crois que j'ai alors davantage aimé le premier cycle. Le dessin de Vatine, plus vieille école avec des traits doux, des petits coups de crayon, ... y a été pour beaucoup. Cependant, je considère encore le second cycle comme une très bonne BD, mais pas différente du premier cycle.

Et la sortie du cinquième tome, sensé cloturer le premier cycle, a été la déception.

Je ne pense pas que le changement de dessinateur (Tota remplaçant Vatine, suite à une brouille de ce dernier avec Cailleteau) soit le seul facteur qui fasse de ce tome, à mon avis, un raté. Car, autant les autres tomes étaient inventifs, originaux et cohérents, autant ce cinquième tome tire les grosses ficelles, se montre parfois bancal, ... Bien que je me sois procuré ce tome (pour boucler ce cycle), je n'ai pas prolongé cette série avec le troisième cycle (que j'ai tout de même parcouru, mais qui reste trop en retrait des premiers tomes pour justifier de figurer dans ma bédéthèque).

Je conseillerai donc, à ceux et celles qui aiment la science-fiction, l'écologie et les histoires qui finissent bien, de lire les tomes 1 à 4, puis de passer directement aux deux tomes du second cycle pour s'arrêter là. Mais ce n'est que mon opinion et cela n'engage que moi ...

Pour terminer, voici quelques planches, extraites des tomes 2, 3 et 4.


Aquablue - Planche du tome 2 : Planete Bleue

Aquablue - Planche du tome 3 : Le Mégophias

Aquablue - Planche du tome 4 : Corail Noir

Commenter cet article