O Brother, Where Art Thou ?

Publié le par Tigrou

Je classe cet article dans le classeur Musique, bien que j'aurai aussi pu le mettre dans le classeur Cinéma. Mais comme je veux surtout parler de la bande originale musicale du film ...

O Brother est un road-movie américain des frères Coen, sorti en 2000, qui commence par l'évasion de trois prisonniers à la recherche d'un trésor. Ce film est une reprise de l'Odyssée d'Homère (sans que l'on puisse réellement parler d'adaptation). On y retrouve ainsi certains personnages (Ulysse éloigné de sa femme, le cyclope incarné par le vendeur de bibles borgne, Poséidon incarné par le shérif, Ménélas en homme politique, ...) et certaines situations, comme la rencontre avec les sirènes.

Au delà de l'aspect visuel et de la caricature permanente qui ressort du film, c'est aussi sa dimension musicale qui m'a énormément plu. Dès l'ouverture du film, alors que l'écran est encore noir, on entend un fond de blues, mêlé au son caractéristique de masses cassant des pierres. On sait où on est : le Sud profond des Etats-Unis. L'image apparaît, nous révélant effectivement des bagnards chantant et accomplissant leur rude tâche.

La musique, le Gospel et le Hillbilly s'ajoutant au blues et au country, ne va plus cesser, cimentant véritablement le film, lui donnant toute son unité au-delà des scènes disparates. A mon sens, le point d'orgue est même l'enregistrement d'un disque par les trois compères, accompagné de Tommy, un guitariste noir qui « a vendu son âme au diable ». Le groupe se baptise « The Soggy Bottom Boys », soit en français « Les Culs trempés ». Et on en arrive donc à ce que je voulais vous montrer : le clip de I Am a Man of Constant Sorrow.

Et comme je suis sympa, je vous mets même les paroles en dessous !



I am a man of constant sorrow,
I've seen trouble all my day.
I bid farewell to old Kentucky,
The place where I was born and raised.
(The place where he was born and raised)

For six long years I've been in trouble,
No pleasures here on earth I found.
For in this world I'm bound to ramble,
I have no friends to help me now.
(He has no friends to help him now.)

It's fare thee well my old lover.
I never expect to see you again.
For I'm bound to ride that northern railroad,
Perhaps I'll die upon this train.
(Perhaps he'll die upon this train.)

You can bury me in some deep valley,
For many years where I may lay.
Then you may learn to love another,
While I am sleeping in my grave.
(While he is sleeping in his grave.)

Maybe your friends think I'm just a stranger
My face, you'll never see no more.
But there is one promise that is given
I'll meet you on God's golden shore.
(He'll meet you on God's golden shore.)

Publié dans Musique

Commenter cet article

souvenirs80 28/10/2007 18:15

Bon dimanche

Tigrou 29/10/2007 13:32

Le dimanche a été plutôt pas mal. Comme j'ai du retard, je ne peux pas te le souhaiter à toi aussi ... mais bon, y a un pont qui approche (si tu le fais ...).

Cathy 28/10/2007 14:48

Grâce à toi, j'ai pu chanter en duo avec George, je ne t'en remercierai jamais assez hi hi hi !! J'ai adoré ce film moi aussi :o)Bisouilles du dimanche.

Tigrou 28/10/2007 16:24

Ca te fait une belle journée alors : Brad ce matin, Georges cet après-midi ... hi hi hiJ'avais bien aimé aussi le film, mais surtout sa musique !Bisouilles