Adios Palomita

Publié le par Tigrou

Depuis que je suis installé sur Lyon, une de mes activités favorites du samedi après-midi, c'est d'aller me poser à la FNAC de Bellecour pour feuilleter les nouveautés en matière de bande dessinée. J'en profite d'autant plus en ce moment qu'il n'y a pas grand monde, vacances oblige. Avant d'habiter Lyon, je faisais aussi des sorties dans les rayons BD de la FNAC ou de Cultura.

Car, en dehors des indétronables classiques comme Tintin, Lucky Luke ou Gaston Lagaffe, j'aime chiner à la recherche du coup de coeur (un peu comme se fût le cas récemment pour Songes).

C'est sûrement lors d'une de ces sorties (ou peut-être lors d'un festival BD, je ne sais plus) que je suis tombé sur une bonne surprise, incarnée par Adios Palomita.


Adios Palomita (couverture)


Ca ne s'explique pas, mais j'ai tout de suite aimé le dessin et le style. C'était aussi le premier western en bande dessinée auquel j'accrochais, et je ne pourrais que vous conseiller de la découvrir si vous en avez l'occasion.

Au passage, voici la description du scénario qui se trouve au dos du volume :

Joseph Carpenter, bandit notoire, est un homme très recherché... Mary, la blonde pulpeuse, est prête à tout pour l'enlever et obtenir le divorce. Dolores, la brune explosive, aidée de ses frères sanguinaires et dégénérés, veut à tout prix le récupérer. Et Stubborn, mi-shérif mi-chasseur de primes, attend patiemment, au nord du Rio Grande, de cueillir les trois fugitifs: la blonde, la brune, et le truand.


Petite mise à jour : voici une planche au hasard que j'ai trouvée sur Internet, juste pour vous donner une idée de la BD.


Adios Palomita - Planche

Commenter cet article