Festival Lyon BD

Publié le par Tigrou

Et voilà, avec tous ces changements de design qui m'ont pris pas mal de temps hier soir, je n'ai même pas pensé à publier un petit article sur le 2ème Festival de Bandes Dessinées de Lyon. Car j'y suis allé faire un tour. Il y a eu du bon et du moins bon et, plutôt que de faire une liste positif / négatif, je vais le faire par ordre chronologique de ma visite.

Donc, premier petit point sur lequel je m'interroge : pourquoi ce festival se déroulait-il à la Croix Rousse ? Il y a tout de même plus accessible ! Par exemple, en mettant ce festival sur la place Bellecour (lieu plus que fréquenté) il y aurait eu bien plus de monde (surtout que je n'avais pas vu une seule affiche dans le métro ...).

15h : je sors du métro C et dois faire le tour des grilles de l'enceinte improvisée pour trouver les caisses et l'entrée ... Arrivé aux caisses, une voix monotone et soporifique annonce un événement dans l'un des stands. Je crains le pire devant cette absence de motivation.

15h05 : ça y est, j'ai mon bracelet orange qui me permet d'entrer sur les quatre lieux du festival. Je me balade dans les stands du premier "enclos". Sous un grand chapiteau blanc, les auteurs se livrent à l'exercice habituel des dédicaces. Ne me sentant pas d'attendre une heure pour une dédicace, je n'ai pas pris de bande dessinée. Je regrette un peu.
Petit point négatif à ce sujet : les noms des auteurs sont indiqués sur les tables. Pas pratique quand il y a une foule monstre ! J'aurai plutôt mis des panneaux en l'air, comme ce qui se fait sur tant d'autres festivals ...

15h15 : après avoir observé quelques auteurs en cours de dédicace, je continue ma visite. L'habituel vendeur de posters et d'images signées en série limitée est là. Je ne cherche rien de particulier, mais j'aime toujours regarder ce genre d'oeuvres. J'y passe toujours un bon bout de temps, même si, cette fois là, je n'ai rien acheté.

15h30 (ou pas loin) : je continue ma balade sur les autres stands. Au détour d'un stand d'un espèce de jeu vidéo musical, je suis abordé par une charmante jeune demoiselle pour un sondage sur le festival : joli sourire, voix enjouée, ... ça fait plaisir (et ça contraste avec le manque de motivation de la femme qui faisait les annonces !). Donc un grand merci à la demoiselle sondeuse.

15h35 : je sors du premier enclos.J'arrive à hauteur des bouquinistes. Plein de bandes dessinées d'occasion, en plus ou moins bon état, pour des prix assez variés. Je fouille, regarde, j'aime bien cette ambiance ...

15h40 : après un rapide passage devant le coin des fanzines, j'arrive à la zone mangas. Là, le choc : un lieu presque vide (à peine deux stands), une animation ridicule ... bref, à se demander vraiment pourquoi le festival ne se faisait pas en un lieu unique.

15h50 : le départ.

En gros, j'ai bien aimé la présence de nombreux auteurs (l'année prochaine, j'amènerais mes BD pour dédicacer), fouiner chez les bouquinistes, le sourire de la sondeuse et le beau temps.
Et je n'ai pas aimé : le manque d'indications sur place, l'éparpillement du festival en quatre lieux (certes proches, mais disjoints) et le manque de motivation de la voix dans les hauts parleurs.


Affiche du Festival de BD de Lyon

Commenter cet article