I'm a poor lonesome cow-boy and a long far way from home

Publié le par Tigrou

Après Gaston Lagaffe, l'inventeur génial et maladroit, je vous offre un autre petit saut dans l'enfance avec un autre héros que tous les mômes (enfin, ceux de mon époque) connaissaient : Lucky Luke.

Cow-boy de bande dessinée né de la main du dessinateur et scénariste belge Morris peu après la Seconde Guerre Mondiale, il est aussi connu sous le titre d'"homme qui tire plus vite que son ombre". Goscinny sera également mis à contribution pour l'écriture des scénarios à l'apogée de la série.
D'abord publié dans le journal Spirou (comme beaucoup de bandes dessinées à succès de l'époque), il sera ensuite édité sous forme d'albums.


Lucky Luke


Au cours de toutes ses aventures, le costume de Lucky Luke reste immuable (chapeau blanc, foulard rouge, chemise jaune, gilet noir, jeans, bottes, ceinturon et colt). Mais il finira par abandonner la cigarette au profit du brin d'herbe.
Croisant sans cesse la route des Daltons (aussi bêtes que méchants) et du chien stupide Rantanplan, Lucky Luke est heureusement accompagné de son fidèle cheval Jolly Jumper, particulièrement intelligent (il lui arrive de jouer aux échecs). Lucky Luke croisera également quelques libres interprétations de personnalités de l'époque (mais aussi des personnalités plus récentes comme Louis de Funès). En bref, les albums étaient fréquemment peuplés de références en tout genre.

Aux amateurs, je conseillerai d'ailleurs de visionner Les Nouvelles Aventures de Lucky Luke, produit par Xilam, qui est à mon goût la série de dessins animés qui respecte le plus l'esprit de l'auteur, en mélangeant allégrement des références aux divers albums et à de très nombreux films.
Les récents albums post-Morris sont, en revanche, très décevants et loin de l'esprit originel.

Commenter cet article

Clem 30/07/2007 16:10

Aaah Lucky Luke ! Un des mes persos de BD favoris avec Gaston et Tintin ! Rien ne vaut ces trois là. De véritables monuments de l'humanité (non j'exagère pas, chuis juste ultra fan :o) ).

Et sinon, c'est vrai que les derniers Lucky Luke sont pas fameux fameux :/ Je m'attendais à mieux de la part de Laurent Gerra. Tant pis. Morris reste Morris, indétrônable.

Tigrou 30/07/2007 16:35

Les auteurs de ces monuments de la bande dessinée resteront, à mon humble avis, irremplaçable. Si ceux qui prétendent continuer leur oeuvre avaient un peu de respect (et une véritable imagination), ils créeraient leur propre personnage de bande dessinée ...