Gaston Lagaffe

Publié le par Tigrou

Dans ma jeunesse, je passais une grande partie de mes loisirs à plonger dans les bandes dessinées. Je dévorais littéralement les aventures de Lucky Luke, Tintin, Boule & Bill, et autres Astérix. C'était bien avant que le marketing ne profite de la disparition des créateurs de certaines de ces séries pour les reprendre avec des albums dont la qualité n'a rien à voir avec les géniaux originaux.

Mais aujourd'hui, j'ai décidé de parler d'un inventeur génial, d'un travailleur acharné, d'un zélé des heures sup' ... bref, je vais vous parler de Gaston Lagaffe.


Gaston endormi


Mais qui est donc Gaston Lagaffe ?

Né de la plume d'André Franquin, Gaston est à l'origine utilisé pour animer les pages du journal Spirou, l'un des magazines de BD de l'époque. Du statut de héros-sans-emploi, son succès va devenir si grand qu'il aura bientôt ses propres albums, en intégrant la rédaction imaginaire du journal.
Entouré de personnages caricaturaux (Melle Jeanne, Fantasio, Spirou, Prunelle, de Mesmaker, l'agent Longtarin, Jules-de-chez-Smith-en-face, ...)et avec son univers sympathique, Gaston est le copain que l'on rêve d'avoir tout en se méfiant des conséquences de ces actions.


De Mesmaker Jules-de-chez-Smith-en-face Lontarin Prunelle


Inventeur génial et quelques fois poète, gaffeur invétéré et mélomane (ah, le gaffophone) incompris, Gaston est aussi un fainéant jusque dans les charentaises (qu'il ne quitte qu'à l'occasion de gags au bord de la mer) qui trouve toutes les astuces pour dormir au bureau. Occupant ses journées à tout, sauf à traiter le courrier en retard dont il a la tâche, il invente sans cesse des machines plus incroyables les unes que les autres.

Figure indétronable du "M'enfin ?" et des grandes heures de la BD belge, sympathique personnage aux aventures urbaines si imaginatives, Gaston reste l'un de mes héros préférés.

Car derrière cet inventeur-gaffeur se cache un personnage empli d'humanité. Nombre de ses inventions sont certes farfelues mais regardez bien : certaines sont aujourd'hui des réalités ! Tandis que certains gags, bien que faisant sourire, n'en traitent pas moins de sujets de l'époque (pollution, massacre de la faune, stress au travail, ...) qui restent, hélas, encore d'actualité.


Gaffophone


Note : dans de prochains articles, j'aborderai sûrement les autres héros des grandes heures de la BD.

Commenter cet article

Aria 04/08/2007 12:36

Effectivement, l'histoire du graffophone est mignone tout plein!!
La guerre contre les encas de gaston m'a beaucoup fait rire également avec la sardine mollement accoudée au verre de M. De Mesmaker, ou comment Prunelle lui confisque tous ses ouuvre-boites !!

Tigrou 04/08/2007 13:14

C'est vrai ... j'avais oubliée la guerre des ouvre-boites.Gaston reste vraiment une BD qui contenait plein de gags mais aussi plein de tendresse je trouve.

Aria 02/08/2007 07:32

un de mes album préféré c'est celui où la plupart des histoires sont en récitet nn en plaches, avec le match de foot, la guillande de noel ou mon préféré "le bruit qui tue"
bonne continuation

Tigrou 02/08/2007 08:48

C'est vrai que les premiers albums n'étaient pas en planche, mais plutôt en "récits illustrés", à la façon d'un "Journal de Spirou".Mon préféré restera toujours l'histoire du gaffophone qui se met à bourgeonner au printemps. Emouvant ...