A link to the past

Publié le par Tigrou

Fantasy


Petit retour dans le passé : c'était en décembre 1993. C'était un Noël qui m'a marqué car il a émerveillé l'enfant que j'étais.

Les amateurs auront peut-être fait le lien entre le titre de cet article et un jeu vidéo sorti un an plus tôt en Europe. Et oui, le 24 novembre 1992 sortait Zelda : A link to the past (titre dont j'ai longtemps hésité pour la traduction entre "Un lien vers le passé" ou "Un Link dans le passé" étant donné que Link est le héros de l'histoire).


La boite de la cartouche Zelda pour SNES


Et donc, pour revenir à nos moutons, en décembre 1993, j'avais commandé une Super Nintendo. Possédant depuis quelques mois une Game Boy et passant des heures sur Tetris, je venais de découvrir les jeux vidéos et j'étais fasciné par ces tas de pixels qui s'agitaient sur mon écran noir et blanc.


Console SNES


J'ai donc eu le plaisir de trouver, au pied du sapin, la console que j'attendais avec Zelda, un jeu dont j'ignorais tout à cet instant. Ma joie ne fût rien en comparaison de l'émerveillement que j'eus lors de mes premiers instants de jeu. Certes, mon expérience avec la Game Boy m'avait enthousiasmé, mais ce n'était rien en comparaison de ce que fût ce jeu. Une révélation.

Et là, la console à peine branché et le jeu inséré, je vis apparaître les premières images tant attendues.


Ecran d'introduction de Zelda


Zelda


Que de bons souvenirs à voir ces petits pixels s'agiter, de vivre cette épopée tellement merveilleuse à mes yeux d'enfant. Un rêve éveillé. Aujourd'hui encore, aucun jeu n'a jamais plu éveillé cette même joie indescriptible, ce même émerveillement ...
Il y avait dans ce titre toute une magie que les plus grandes technologies ne pourront jamais égaler. Peut-être aussi étais-je encore innocent, plein d'illusions et de rêves et que la vie d'adulte nous vieillit plus vite dans nos têtes que dans nos corps. Oui, je retournerais bien à ce Noël là pour revivre cette joie si simple et si entière.

Publié dans Souvenirs

Commenter cet article