Où sont passés les contes ?

Publié le par Tigrou

Chose promise, chose due. Voilà donc un essai sur les contes de fée.

"Il était une fois ..."

Oui, mais après ?
Que se passe-t-il quand tombe le rideau final, quand les princes et princesses retournent à leurs existences fictives qu'une plume nous a rendu si réelles ? Dites-moi, qu'en est-il des contes et des légendes quand le livre de papier est clos, que la voix du conteur s'éteint et que les yeux des enfants se ferment ?
Je voudrais savoir comment entrer dans le récit, devenir acteur de ces contes illusoires et non plus rester spectateur. Je voudrais être l'un de ces noms, l'un de ces êtres merveilleux que l'on connait depuis l'enfance mais que l'age nous rend parfois si lointains que l'on s'en souvient à peine comme d'un rêve éveillé ...
Raconte moi l'histoire de Cendrillon, de la sinistre fée et de l'enchanteur Merlin, du terrifiant dragon et du valeureux prince ... Raconte-moi encore une fois ces histoires ...
Meurent-elles quand le papier absorbe l'encre et que l'age fait se palir les feuilles ? Ces contes ne sont-ils vivants que lorsqu'ils sont écrits ? Non, ils vivent par ceux qui les racontent et nous ensorcelent par des mots magiques.

"Il était une fois ..."

Et la magie commence, nous rendant si proches et si réels ces êtres qui sont pourtant si lointains.

"Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants..."

Et après ? Pourquoi doit-il y avoir une fin à ces rêves que sont les contes de fées et les histoires de notre enfance ? Pourquoi doit-on rester prisonnier d'un si strict espace entre le premier et le dernier mot ? La princesse et le prince doivent-ils retourner dans leur cage de papier quand l'histoire est finie ?
Nous avons tort. Tort de limiter ces histoires. Tort de brider ainsi notre imagination à ces uniques instants, à ces uniques péripéties. Le bonheur est-il vraiment éternel quand s'achève le conte ?
Nos héros s'en retournent de là où ils sont venus mais ils ne meurent jamais quand vient la Fin : ils restent pour nous toujours jeunes, beaux et heureux ... sinon ce ne serait plus des contes.
Et c'est déjà la fin, le récit s'achève tandis que les enfants comencent leur nuit et que les personnages sont de nouveau au bois rendormis. Nous ne pouvons plus que rêver à de lointains périples faits de princes et de princesses, de royaumes enchantés et de créatures magnifiques.

"Il était une fois ..."

Mais ne sommes-nous pas, nous aussi, des contes ? Et si nous n'étions que des légendes nées un beau soir sous la plume d'un conteur inspiré, destinés à l'émerveillement des enfants sages ?
Et si, et si ... Le monde porte-t-il ces réponses quelque part ?
Ces solutions sont de celles qui nous réclament du rêve en mots et en images.

Publié dans Créations : textes

Commenter cet article